La province du Sud-Kivu est silencieuse depuis la matinée de ce mardi 28 décembre. cela fait suite au respect de la journée « province morte » déclarée la semaine dernière par le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu.

Un ralenti total s’observe dans l’exercice de toutes les activités dans différents territoires et villes du Sud-Kivu. Pas d’écoles ouvertes, pas de transport en commun, pas des bateaux Bukavu-Goma moins encore Goma-Bukavu, les magasins fermés, pas des marchés, etc.

A Bukavu comme à Uvira, les rues sont presque vides, seules certaines personnes curieuses et certains éléments de la police sont visibles sur les artères de ces villes pour s’enquérir de la situation.

Il est à noter également qu’aucun mouvement n’est signalé au centre commercial de Kavumu en territoire de Kabare, pas des vols d’avions à l’aéroport. La population du Sud-Kivu proteste contre la Police Rwandaise en RDC.

Obedi Herodias