Par Opulenceinfo

Dans un communiqué conjoint parvenu à notre rédaction ce lundi 25 avril 2022, le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques (CALCC) et le Ministère des laïcs protestants (MILAPRO), déplorent ce qu’ils qualifient de « l’insensibilité  » du régime face aux appels à des réformes consensuelles pour des élections apaisées.

Ces deux mouvements ecclésiastiques estiment que ce « refus » du gouvernement est un « recul dangereux de la démocratie » qui fragilise la cohésion nationale.

Face à cette attitude, ils annoncent l’organisation des manifestations publiques.

« Le MILAPRO et le CALCC appellent ainsi le peuple congolais, partout où il se trouve au pays et à l’étranger, à la vigilance tous azimuts, à la mobilisation et à ne pas céder aux manoeuvres dilatoires des politiques qui ne visent que leurs intérêts personnels, et à se tenir prêt à répondre à leur appel pour des manifestations publiques, en cas de persistance de la situation actuelle », lit-on dans le communiqué.

Le CALCC et le MILAPRO annoncent aussi la consultations des forces sociales et politiques de la nation pour la redynamisation afin de planifier les actions à entreprendre dans un avenir proche »

« Malgré le chapelet des bonnes intentions miroité pour endormir le peuple », disent-ils, « tout porte à croire que le pouvoir en place est déterminé à faire fi de tous les appels aux réformes électorales consensuelles, pour des élections crédibles et apaisées en 2023 ».