Par Espoir Botumba

Près d’un mois après sa mise en détention, l’ancien vice-président de l’Assemblée Nationale RD Congolaise comparaît devant la justice, le procès de Jean Marc Kabund inculpé entre autre pour outrage au chef de l’État s’ouvre aujourd’hui lundi 5 septembre 2022 devant la cour de Cassation à Kinshasa.

Plusieurs cadres de son parti politique Alliance pour le Changement ne cessent de dénoncer un déni de justice et surtout ne comprennent pas pourquoi la détention à la prison de makala de l’ancien bras droit de Félix Tshisekedi est prolongée, alors que la décision à l’assignation en résidence avait été prise.

Jean Marc kabund fait face à la justice congolaise suite à ses Propos tenus 18 juillet au cours d’une conférence de presse, il avait dénoncé  » le clientélisme, la corruption à grande échelle dans les institutions ainsi que la désacralisation du parlement animé par des clones politique ».

Kabund n’avait également pas aménagé le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi qu’il avait qualifié  » d’incompétent et de danger au sommet de l’État ».