Par Espoir Botumba

Quelques heures après la chute libre de Jean Marie Kalumba, ministre de l’économie suite à la motion de défiance à l’Assemblée Nationale, les réactions proviennent de partout.

la dernière en date est celle de Steve Mbikayi, ancien allié de l’AFDC-A qui estime que Kalumba est victime du « comportement antagoniques de son autorité morale » qui n’est autre que Modeste Bahati, président du sénat congolais.

« Le ministre Kalumba, croqué ce jour par les députés nationaux est en partie victime du comportement antagonique de son autorité morale, filou national, en conflit avec la majorité de la classe politique et des députés! C’est un prélude à sa propre chute qui pointe à l’horizon« . A écrit Mbikayi sur son compte Twitter.

Réagissant à ces propos qu’il qualifie « d’ordurieux et sournois« , Me Bazin Mpembe Ndjale, le coordonnateur du DCM, Dynamique le Changement C’est maintenant, rappelle à « ce zélote » ( Steve MBIKAYI) que Bahati Lukwebo, occupe la présidence du sénat par la volonté de Dieu et par la confiance lui faite par le président de la République, Félix Tshisekedi en précisant que « Nul n’ignore son ancrage et poids politique dans ce pays« .


« S’évertuer a longueur des journées à outrager le professeur Modeste Bahati Lukwebo relève de l’antipathie et jalousie envers cet homme altruiste et humble et béni de Dieu« .

Me Bazin Mpembe rappelle par la même occasion aux « détracteurs du président du sénat » que ce dernier est, jusqu’à présent, l’homme selon le cœur du président Félix Tshisekedi et rien ne peut l’empêcher de poursuivre cette lourde responsabilité que lui a confiée le chef de l’État pour le bien-être des congolais,  » l’AFDC est une maison battue sur le roc ». Conclu c’est lieutenant de Bahati Lukwebo.