Par Espoir Botumba

A l’approche de prochainement échéance de 2023, les Congolais assistent à la prolifération des partis politiques pour la course au pouvoir. Bien que la notion de l’État n’est nullement maîtrisée par certains mais visiblement la politique au Congo semble être ancrée sur l’enrichissement et la jouissance.

Le cas qui illustre ces propos est de Jean Marc kabund, ancien président ai. de l’UDPS, parti au pouvoir en RDC, ancien bras droit du président Félix Tshisekedi, nouveau opposant qui a crée son propre parti politique Alliance pour le Changement il y a une semaine, se déclaré candidat à la présidentielle de 2023 et cela sans attendre la tenue du congrès de son parti, seul organe suprême pouvant designer la personne qui peut le représenter à l’élection présidentielle.

Sur le micro de RFI, Jean Marc kabund affirme avoir créé son parti pour n’est fait les yeux doux à qui que ce soit.

« je n’ai pas créé mon parti politique pour accompagner quelqu’un. Je serai candidat à l’élection présidentielle en 2023, car mon parti va aligner les candidats à tout le niveau ». A dit kabund à RFI.

Jean Marc kabund est en discorde totale avec le pouvoir de Kinshasa qu’il a accusé en début de semaine de l’enregistrement illicite, de la jouissance et de l’importance notoire.