Par Espoir Botumba

Depuis quels jours son arrestation semblait être floue, nous savons désormais un peu plus sur l’arrêt général Yav qui a été transféré à Kinshasa.

Les révélations sont du président congolais Félix Tshisekedi, qui a affirmé lors d’une interview accordée à nos confrères de France 24 et RFI ce vendredi 24 septembre 2022 que le lieutenant – général Philemon Yav est accusé d’avoir été contacté « pour le compte du Rwanda » afin de « lever le pied et permettre au M23 de passer aisément et de prendre la ville de Goma ».

Le congolais Félix Tshisekedi, dit regretter cette manipulation au sein de son armée qui ne resterons jamais impunies et précise que les enquêtes se poursuivent pour en savoir enfin d’imposer des sanctions exemplaires à ceux qui veulent la déstabilisation de son pays, la République Démocratique du Congo.

Face à ce fléau recurant, Félix Tshisekedi reconnaît que le manque de loyauté de certains de ses hommes est du, du fait que la composition de l’armée congolaise est un mélange de plusieurs hommes issu des différentes idéologies ou tendances (rébellion, négociation, changement du régime etc).