[Opinion Jacques Issongo]

Le peuple congolais déçoit et s’accommode à sa propre misère que lui impose ses dirigeants.

Un biologiste place dans un vase, une grenouille et pose ce vase sur une plaque chauffante. A chaque fois que le biologiste augmente la température d’un degré Celsius, de manière progressive et graduelle, la grenouille s’agite dans tous les sens et au bout de quelques minutes, il s’accommode à la nouvelle hausse de température, ce que la grenouille oublie, qu’elle se fait tuer progressivement et lentement.

A chaque fois que le congolais essaie de s’accommoder à une nouvelle mauvaise décision des autorités sur les politiques publiques, après une indignation générale de courte durée, il se tue à petit feu et demain il lui sera confisqué même tout ce qui lui resterait sans aucune difficulté ni résistance.

Le cas de la taxe sur téléphone Registre des Appareils Mobiles (RAM) est patent , le congolais commence à la normaliser malgré les recommandations du parlement congolais.